Quand on descend la colline...

Publié le par Michel Le Fouineur

Quand on descend la colline de la vie,
laissant derrière soi
les joies qui nous firent tressaillir un instant,
c'est l'heure de nour recueillir
dans la joie de l'espérance.
.
Quand on descend de la colline,
ce n'est plus l'âge de la force,
ni de la beauté, ni du rêve,
c'est l'âge de la bonté.
Que nous a donc appris la vie ?
sinon que les hommes sont malheureux,
et qu'il faut beaucoup les aimer...
.
Quand on descend la colline,
il faut sourire à ceux qui font l'ascension
en chantant,
car ils sont jeunes !
Eclairons-les de nos conseils,
éclairons-les de nos exemples,
s'ils veulent bien les entendre...
.
Comme on descend paisiblement la colline,
quand la vie a été pleine de Dieu...
 
¤¤¤¤¤
 
Méditation trouvée dans les papiers
d'une religieuse d'Annecy décédée à 99 ans.

Publié dans croyances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article