La Pentecôte : récupération d'une fête juive.

Publié le par Michel Le Fouineur

par P. Christian Delorme, prêtre à Lyon.
¤¤¤¤¤
Certains de mes paroissiens se sont découvert une passion pour le judaïsme. Ils ont pris au sérieux "l'enseignement de l'estime" des juifs que l'Eglise s'efforce de développer depuis Vatican II, après des siècles "d'enseignement du mépris". Or, cette passion les bouscule dans leur foi. Ainsi Armand, un universitaire quadragénaire, vient-il de découvrir que la Pentecôte était le "réinvestissement" d'une fête juive. Il m'interroge : "Fallait-il donc que le christianisme, pour exister, tente de faire disparaître tout ce qui faisait la richesse du judaïsme ? L'Esprit Saint devait-il "tomber" sur les apôtres le joue même où les juifs célébraient le don de la Torah à Moïse au mont Sinaï ?" J'invite cet ami à plus de recul : "Les grandes fêtes religieuses de l'humanité sont souvent apparues par ajouts successifs. L'histoire nous apprend que, avant de célébrer le "cinquantième jour" (sens du terme grec "pentecôte") après Pâques, les juifs avaient une fête qui se célébrait sept semaines après la coupe des premiers épis d'orge. Au début de l'ère chrétienne, cette fête, où on remerciait Dieu pour les récoltes, a été mise en relation avec l'événement le plus important de l'histoire du peuple d'Israël : le don de la Loi. Le nom juif de la fête est "Shavuot", soit "fête des semaines", parce qu'elle se situe sept semaines après le mémorial de la sortie d'Egypte. Les apôtres de Jésus ont célébré cette fête sans en changer le sens. Et quand ils se sont considérés comme indépendants du judaïsme, les premiers chrétiens n'ont plus fêté la Pentecôte. En revanche, ils célébraient Pâques pendant cinquante jours ! C'est à partir du IVe siècle qu'on s'est mis à marquer davantage le cinquantième jour... mais on y célébrait l'Ascension ! Et il faudra attendre la fin du IVe siècle pour que la liturgie célèbre la Pentecôte, distincte de l'Ascension. A partir de ce moment-là, les chrétiens ont fait un parallèle avec la fête juive : alors que les juifs célébraient le don de la Torah, eux fêtaient le don de l'Esprit Saint."
¤¤¤¤¤
(source : Pélerin n° 6444)

Publié dans croyances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article