Hergé grand format.

Publié le par Michel Le Fouineur

Aujourd'hui en maison de retraite à Blénod-les-Pont-à-Mousson (Meurthe et Moselle), Marie Malassé n'a gardé que quelques planches. "J'en ai donné aux proches, à la famille, aux enfants. Beaucoup de monde en voulait". Logique, il y a Tintin, les couleurs... Artiste, Marie Malassé a expérimenté beaucoup de techniques. Elle a ainsi reproduit en relief les couvertures d'une quinzaine d'albums sur des plaques de polystyrène grand format. Près de quatre fois la taille d'un album. "Je travaillais avec un rétro-projecteur sur deux épaisseurs", confie-t-elle, "une pour le fond, une autre pour les personnages que je découpais au fil chauffant. Facile à faire... si on sait manier le fil chauffant". Il suffit alors de tracer sur le polystyrène les traits projetés par la lumière du projecteur.
¤¤¤¤¤
(est magazine du dimanche 20 mai 2007)

Publié dans bandes dessinées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article