Un chrétien peut-il pratiquer le nudisme ?

Publié le par Michel Le Fouineur

(P. Christian Delorme, prêtre à Lyon)
¤¤¤¤¤¤
La question ne m'avait jamais été posée : la pratique du nudisme est-elle compatible avec le respect des enseignements de l'Eglise ? La personne qui m'interroge à ce sujet est loin d'être une provocatrice. Il s'agit d'une dame mariée depuis vingt ans et mère de deux adolescents. Une famille chrétienne pratiquante, avec des engagements au service de sa paroisse. Elle m'explique :
- Nous vivons notre foi dans la pratique des sacrements et l'amour du prochain. Nos enfants pratiquent avec nous. Nous leur transmettons les valeurs auxquelles nous sommes attachées, particulièrement la virginité jusqu'au mariage. Notre petite famille est très épanouie. Nous nous aimons beaucoup. Mais voilà : nous sommes naturistes depuis plusieurs années. Nous passons nos vacances au bord de l'océan dans des villages conçus pour cette politique de proximité avec la nature. Toutes les familles que nous retrouvons sont soucieuses d'une rigueur morale absolue. Mais un ami moine à qui j'ai parlé de tout cela m'a dit que nous commettions un grand péché", me confie-t-elle.
Je ne crois pas qu'il existe un enseignement de l'Eglise particulier en ce qui concerne le naturisme. Le nudisme - qui va avec l'adhésion aux idées du naturisme - n'est certainement pas encouragé par l'Eglise, car sa pratique dévoile aux yeux des autres une intimité qui ne doit être partagée que par les époux ayant vocation à ne faire "qu'une seule chair". Le retour à la nudité des premiers êtres humains peut être aussi considéré comme une prétention à se valoir 'innocents" en cherchant d'instinct à retrouver l'état de l'humanité tel qu'il a pu exister au temps du "paradis perdu". Le risque peut exister de se croire "au-delà du bien et du mal", n'ayant pas besoin de vêtements pour se protéger contre les forces du désir. Il est également certain que la Bible met en valeur le vêtement comme accompagnant la vie humaine (il nous distingue de l'animal) et comme ambassadeur possible de notre intériorité. Cependant, dans tout ce que m'expose mon interlocutrice, je note un souci de rigueur morale. Peut-être certains sont-ils ainsi capables, comme ce couple, de vivre le naturisme sans trahir les valeurs de la foi chrétienne ?
¤¤¤¤¤
(source : Pélerin)

Publié dans croyances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article