Taux d'alcoolémie au volant.

Publié le par Michel Le Fouineur

La question se pose actuellement de réduire ou pas le pourcentage d'alcool "toléré" au volant à 0,2. Mon avis est qu'il devrait être réduit à ZÉRO. Car en effet, la conduite automobile demande une lucidité d'esprit entière et totale ; nous ne sommes pas seuls sur la route : en cas d'ivresse alcoolique, nous risquons de provoquer des dégâts à d'autres usagers de la route. Ors, personnellement, et probablement vous aussi, ne souhaitons pas rencontrer des criminels routiers, en mauvais état, qui vont peut-être nous causer des problèmes vitaux, et en tout cas des lésions physiques pour le restant de nos jours. Ça, je ne l'accepte pas !
¤¤¤¤¤
Michel le Fouineur.

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article