Villars-les-Dombes (Ain) - Au pays des oiseaux rois.

Publié le par Michel Le Fouineur

Situé à Villars-les-Dombes, dans l'Ain, sur l'un des plus grands couloirs de migration de l'Hexagone, le Parc des Oiseaux offre un concert de couleurs d'une étonnante diversité.
La visite commence par une histoire d'amour. Un coup de foudre entre deux toucans à bec caréné, hôtes de marque de la maison des oiseaux, un passage recommandé pour découvrir le parc. Deux rarissimes toucans réunis par le hasard et qui se sont immédiatement adoptés dans cet environnement idyllique. Cette maison des oiseaux est une succession de huit volières où s'ébattent des espèces tropicales rares comme les loris fringillaires, le seul couple visible en captivité en France. Dès l'entrée le ton est donné. Ici, ce sont les oiseaux qui sont chez eux.
Articulé autour d'un étang de neuf hectares, le Parc des Oiseaux réussit l'intégration parfaite de ses volières dans la végétation. La richesse de la collection est extraordinaire. Près de 2000 spécimens vivent sur les 35 hectares de ce parc admirablement agencé et remarquablement tenu. Le choix du site de la Dombes n'est pas un hasard, l'humidité de la région favorise le passage des oiseaux, une colonie de cigognes y a même élu domicile. Chaque espèce est installée dans un biotope qui rappelle ses origines, le plus spectaculaire étant la crique des manchots de Humboldt. On se croirait sur les côtes du Chili avec ses pierres volcaniques noires, ses yuccas géants et ses araucarias. Sans oublier une piscine à vagues ! A quelques pas, la volière du Pantanal, du nom d'une région humide et luxuriante du sud-est du Brésil. Un pont suspendu nous fait déambuler à hauteur des nids, au milieu des ibis rouges, des aras militaires au plumage multicolore ou des aras hyacinthes d'un bleu profond. Regroupés dans une succession de volières noyées dans la végétation avec quelques espèces d'une grande rareté à l'image d'un couple de aras gorge bleue, le seul visible en captivité en France. Il y a même des aras chloroptères en liberté.
Ce contact permanent avec les oiseaux se poursuit par la découverte des nouveaux-nés de la nurserie. Dans la vallée des rapaces, vautours fauves et moines évoluent sans aucune séparation avec les humains. C'est magique. Tout comme ces moments de nourrissage où les oiseaux se regroupent autour des soigneurs. Le visiteur n'est pas loin, il peut y assister durant 15 bonnes minutes. Chaque espèce reçoit la nourriture requise, comme ces pélicans qui avalent une quantité impressionnante de poissons. Emmanuel Visentin, le directeur du parc, et son équipe s'emploient avec passion à faire de cet endroit un lieu de découverte et d'observation. L'avenir est alléchant. Aux premiers mammifères arrivés cette année, des Wallabies et des kangourous, va succéder l'année prochaine un spectacle d'oiseaux en vol avec notamment des pélicans frisés dont le parc possède la plus grande colonie captive au monde, des ibis, des flamants, des aras. De l'inédit et à n'en pas douter, du spectaculaire.
¤¤¤¤¤
Le Parc des Oiseaux
01330 Villars-les-DombesOuvert de mars à novembre
Renseignements au 04 74 98 05 54
ou sur le site : http://www.parcdesoiseaux.com .
¤¤¤¤¤
(source : TéléZ)
 

Publié dans patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article