Attention, requins en vue !

Publié le par Michel Le Fouineur

(France 3 - dimanche 16 septembre 2007 - 17.00 - La vague, le surf...)
¤¤¤¤¤
Les squales ne font pas que hanter le cinéma ou terroriser ls surfers ; ils s'invitent parfois chez nous.
Le 12 juillet dernier, à 16 h, le drapeau rouge est subitement hissé sur la plage des Sables-d'Olonne (Vendée). Repéré dans la zone de baignade, un requin pélerin de 3 m sème la panique parmi les vacanciers. Contraints d'écourter leur trempette estivale, les nageurs ne rejoignent la mer qu'une demi-heure plus tard. Ce requin égaré, qui se nourrit exclusivement de plancton, a rejoint l'horizon marin. Cet événement rare - reproduit quelques semaines plus tard à Tarragone (Espagne) - ne doit pas faire oublier que l'Atlantique e la Méditerranée abritent plusieurs variétés de squales. Dans son livre intitulé Les requins des côtes françaises (Ed. Ouest-France), Bernard Seret, spécialiste au Muséum d'Histoire naturelle de Paris, recense plusieurs dizaines d'espèces qui peuplent notre espace maritime. Parmi celles-ci, on trouve le requin gris ou encore le requin-marteau halicorne, deux variétés dangereuses pour l'homme... mais classées pélagiques, c'est à dire vivant au large. Aussi, il y a peu de chance en France de se retrouver nez à nez avec un "méchant" squale. Sur les 380 espèces que compte la planète, seules quelques-unes présentent un risque. Et en 2006, sur 62 attaques enregistrées dans le monde, 4 personnes ont succombé. On est loin des "Dents de la mer"... D'autant que l'homme serait plus dangereux pour le requin que l'inverse : tous les ans, 100 millions de squales disparaissent...
¤¤¤¤¤
(source : Thomas Gaetner ; Télé 7 jours)

Publié dans faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article